Les hommes, les mâles, les vrais, des personnes simples, vraiment ? J’ai beau me poser la question, je me demande encore ce que l’on entend par « la simplicité des hommes ».

Ils sont passionnés. Ils sont tantôt esthètes, tantôt pragmatiques. Ils sont plutôt modeux, ou sacrément cons. Parfois tout ça à la fois, et bien plus encore. Bref, ces grands gaillards n’ont pas fini de nous surprendre jour après jour avec leur simplicité complexe – à moins qu’il ne s’agisse d’une simple complexité. Ceux-là même nous rendent chèvre, avec leur nonchalance un poil agaçante, ce naturel ponctué d’insouciance. Cette candeur si fascinante.

C’est à l’image de ces hommes que Candeur voit le jour, avec sa dose d’innocence et de naïveté assumée, saupoudrée d’une insatiable curiosité. Candide esthète, candide modeux, candide amoureux, ou encore candide un peu con… mais surtout candides sans prise de tête.

Un peu de candeur dans ce monde de brutes !

- Chris Sengthong

Partager cet article :Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on Google+0Share on TumblrShare on LinkedIn0Email this to someone