Et si le parfum que l’on portait dictait notre humeur du jour ? A moins que ce ne soit l’inverse… Quoi qu’il en soit, humeur estivale garantie avec les Colognes Hermès.

Dur combat pour l’homme qu’est celui de trouver son parfum – mais si, vous savez : celui qui vous ressemble. Celui qui est votre signature. Celui-là même qui vous dévoile en un rien, qui vous colle illico presto l’étiquette du séducteur, du jovial, du dandy extravagant, ou que sais-je encore…

A l’image de l’été qui approche à grand pas (ou tout du moins tarde à approcher, mais il ne saurait tarder…), tel un rituel, c’est avec les Colognes Hermès que j’accorde cette période estivale. Réminiscence des étés passés, brin de soleil sur la peau, pour faire bref, je vous épargne volontiers les poncifs du genre et me contenterait d’affirmer que les Colognes riment avec fraîcheur, tout aussi intemporelles soient-elles.

La sainte Trinité Orange Verte – Gentiane Blanche – Pamplemousse Rose ?

1978, date de lancement de l’Eau d’Orange Verte, synonyme de naissance d’un mythe olfactif intergénérationnel. Eau du grand-père dandy, eau de la mère désinvolte qui sirote à l’ombre du parasol, eau qui sonne pour moi le début de l’été chaque année. Si simple et pourtant si chic – tellement d’ailleurs qu’elle fait partie des rares fragrances à avoir traversé les décennies avec brio.

S’ensuivent l’Eau de Gentiane Blanche, aux airs proprets que l’on imagine volontiers sur le jeune adulte aux (faux ?) airs d’enfant sage, et l’Eau de Pamplemousse Rose, peut-être plus classique, pétillante de premier abord, avant de céder à une douceur plus harmonieuse.

Narcisse Bleu et Mandarine Ambrée, nouvelles facettes toniques

Signées du nez de la maison Jean-Claude Ellena, c’est depuis ce mois d’avril 2013 que la famille des Colognes Hermès a vu deux nouvelles arrivées – et non des moindres : mystérieuse et résolument fraîche dans tous les sens du terme, l’Eau de Narcisse Bleu évoquera tantôt l’ombre des sous-bois, l’apaisement d’une brise en bord de mer… tandis que l’Eau de Mandarine Ambrée vient sublimer la Cologne classique, celle que l’on imagine toujours pleine d’agrumes, qui réunit ici à elle seule l’insouciance, l’enthousiasme et l’éclat que l’on aime tant en période estivale…

Simple dénominateur commun – et pas des moindres – aux Colognes Hermès : ces jus respirent l’été en un clin d’oeil (même si l’on ne verra pas d’objection à les porter hors période estivale, bien évidemment…). Et devrais-je avouer que je me retourne instantanément dès lors qu’un homme passe avec une Cologne Hermès dans son sillage ?

- Plus d’informations sur le site Hermès

Partager cet article :Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on Google+1Share on TumblrShare on LinkedIn0Email this to someone