Mieux que les Etoiles Michelin, mieux que le Gault et Millau, la sélection des plats qui seraient meilleurs qu’une partie de jambes en l’air ? Interrogés par The Cut chez Georges Blanc, 10 des chefs français présents pour fêter les 60 ans de Relais & Châteaux se sont livrés à quelques confessions et nous ont livré leurs plats fétiches, à conserver précieusement telle une to-do des tables à tester, pour le plaisir de dire au restaurant la vraie raison de notre venue, et de voir à quel niveaux ces chefs placent le sexe. Ah, et pour bien manger, bien évidemment.

Oliver Roellinger (Les Maisons de Bricourt) : “Quelle question ! Ok, donnez-moi le ris de veau du restaurant Le Baratin (3 Rue Jouye-Rouve, 75020 Paris) et on approche du but…”

Jean-Andre Charial (Oustau de Baumanière & Spa) : “Le seul et unique canard au sang de La Tour D’Argent (15 Quai de la Tournelle, 75005 Paris).”

Peter Tempelhoff (The Cellars-Hohenort Hotel) : « Le Shabu Shabu (fondue japonaise) de Takara (14 Rue Molière, 75001 Paris) — le restaurant japonais le plus ancien de Paris. Je dois avouer que ça se rapproche d’une très bonne partie de jambes en l’air.”

Michel Trama (TRAMA) : “Les haricots verts cultivés par un grand-père, cuisinés par une grand-mère, et mangés par un enfant. Ou le sentiment – pas forcément la nourriture – que vous ressentez à l’Hôtel Costes (239-241 Rue Saint Honoré, 75001 Paris) .”

Patrick O’Connell (The Inn at Little Washington) : “La purée de pommes de terre et l’agneau accompagné d’un brin de romarin et son jus à l’Atelier de Joël Robuchon (5 Rue Montalembert, 75007 Paris). Mais avec une mention pour l’adepte de la volaille Le Coq Rico (98 Rue Lepic, 75018 Paris), aussi.”

Ilario Mosconi (Restaurant Mosconi) : “N’importe quoi avec la truffe blanche d’Alba, préparé chez Alain Ducasse.”

Alexandre Gauthier (La Grenouillère) : “Ce n’est pas possible. Mais si je dois répondre, le tout premier goût d’un nouveau parfum de macaron chez Pierre Hermé. Ou n’importe quel plat au restaurant Le Comptoir (9 Carrefour de l’Odéon, 75006 Paris) — parce que vous pouvez y manger tout en rêvant et désirant, en plein centre de Paris. Ou… une pizza chez Roberta’s à Bushwick (261 Moore St, Brooklyn, NY 11206, États-Unis) … mais attendez, ce n’est pas à Paris. »

Patrick Henriroux (La Pyramide) : « Le foie gras avec coquillages au Passage 53 (53 Passage des Panoramas, 75002 Paris). L’assiette est remplie d’une émotion intense.”

Mauro Colagreco (Mirazur) : “Le homard en vin jaune chez Alain Passard (84 Rue de Varenne, 75007 Paris)… c’est en quelque sorte du sexe.”

George Blanc (Georges Blanc Parc & Spa) : “Il n’y a rien de meilleur ! Et ma femme est là, donc je ne peux pas répondre ! Mais certaines personnes répondraient un repas d’exception à La Dame de Pic (20 Rue du Louvre, 75001 Paris), parce que sa cuisine est inspirée par un parfum sensuel.”

(Illustration : le Saint-Pierre qui aura fait décrocher le Bocuse d’Or France 2014 à Nicolas Davouze,  second au Château Saint-Martin à Vence)

Partager cet article :Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on Google+0Share on TumblrShare on LinkedIn5Email this to someone