C’était comme si cette version de la Vénus à la fourrure devait avoir lieu, quoi qu’il arrive : remplacé par Matthieu Amalric dans le film de Polanski, Louis Garrel donnerait presque l’impression d’avoir pris sa revanche en couverture de L’Officiel, habillé en smoking Prada, tel le diable devenu cette fois-ci sensuel, voire carrément sexuel, envoûtant, tout simplement.

Louis-Garrel-001-800x1090

 

Résultats de recherche populaires :

Partager cet article :Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on Google+0Share on TumblrShare on LinkedIn0Email this to someone