Et si l’évolution du sportswear résidait là ? En pas de deux, et sans le moindre faux pas, c’est autour de l’image du danseur que se sont rencontrés différents créateurs. A Milan, Bottega Veneta et son homme délicat, chic et sensuel à la fois, semble pour le Printemps-Eté 2015 s’échapper d’un entraînement de danse pour fouler le podium tout en légèreté. Une silhouette tout en fluidité, comme aérienne, devenue, à Paris, chez Dries van Noten, une histoire plus sombre et plus austère, où le « R » de Rudolf Nureyev s’inscrit en lettre gothique rouge sang. Un ballet en deux temps, entre ces pointures de la mode, qui apporte un vent frais au milieu de ces défilés. Et qui donneraient bien envie de ressortir ses chaussons de danse.

_ARC0036.450x675

Bottega Veneta (ci-dessus) et Dries Van Noten (ci-dessous)

NOT_0167.450x675

Partager cet article :Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on Google+0Share on TumblrShare on LinkedIn2Email this to someone