« Quoi de neuf, minou ? », carrément. Une true story comme on les aime tout particulièrement, cette fois-ci à propos de Net-a-Porter, le géant du e-commerce de luxe (368 millions de £ de chiffre d’affaires en 2012, auprès de 2,5 millions de femmes tous les mois, dans le format d’un « magazine où l’on peut faire son shopping », jugez du peu). Dans une récente interview avec 032c, la fondatrice du site, ou devrais-je dire de l’empire, Natalie Massenet, l’avoue franchement : « Je voulais appeler mon site What’s New Pussycat?« . Remercions chaudement son avocat, qui lui a interdit de le faire (pour des « raisons légales », mon oeil, il savait ce qu’il faisait, j’en suis sûr), auquel cas, j’ose à peine imaginer comment se serait appelé le magazine dérivé du site, Porter. Pussycat Pussycat Magazine ? Et sans parler de la version masculine de Net-a-Porter, sous le nom de Mr Porter… Monsieur Pussycat peut-être ?

Natalie Massenet pour 032c

Natalie Massenet pour 032c

Partager cet article :Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on Google+0Share on TumblrShare on LinkedIn9Email this to someone